En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Septembre2020


LogoOF.jpgLundi 28 septembre

Le collège cherche des parents d’élèves

OFF_apel.jpg

Anne Deslandes, présidente de l’Apel du collège Saint-Yves, avec le directeur, Pascal Roussel, lors de la mise en sac des masques lavables financés par l'association et qui vont être distribués aux collégiens. | Photo Ouest-France

Trois questions à…

Anne Deslandes, présidente de l’Apel du collège Saint-Yves.

Quelle est la mission des parents de l’Apel ?

Nous sommes vraiment impliqués dans la vie du collège. Nous sommes le lien entre les parents et l’équipe enseignante. Nous assurons la mise en place des parents délégués de classes. On assure aussi, sous la responsabilité du chef d’établissement, l’animation du bureau de documentation et d’information sur l’orientation. Nous formons les parents sur le thème des orientations pour qu’ils sachent de quoi ils parlent.

Nous assurons aussi des actions ponctuelles en vue de collecter de l’argent, qui permet de mettre en place des actions diverses comme des conférences. L’an dernier, nous avons aussi financé une partie de l’abri à vélos. Cette année, nous avons décidé d’offrir quatre masques lavables à chaque élève. Nous participons aussi aux missions de l’Ogec (Organisme de gestion de l’enseignement catholique). La présidente de l’Apel y est membre de droit.

Pourquoi avez-vous besoin que de nouveaux parents s’impliquent ?

Nous avions, dans notre équipe, des parents qui avaient leurs enfants en 3e l’année dernière et qui nous ont quittés. Actuellement, nous sommes une quinzaine. Plus nous serons nombreux, mieux ce sera. Nous avons mis en place des commissions, par thème, et chacun s’y investit en fonction de ses disponibilités.

Quelle est la fréquence des réunions pour les parents qui décident de s’investir ?

C’est une réunion par mois.


LogoOF.jpgSamedi 30 août

Au collège Saint-Yves, les effectifs restent stables

La rentrée se prépare avec sérénité au collège Saint-Yves. L’équipe enseignante est prête à accueillir les 715 élèves et des dispositions sanitaires ont été établies.

rentree20OF.jpg

Le directeur, Pascal ROUSSEL, et le personnel administratif du collège Saint Yves préparent la rentrée. Une rentrée qui s'affiche sous le signe de la sérénité.

Le collège Saint-Yves se prépare à une rentrée « inédite dans son organisation, indique Pascal Roussel, le directeur d’établissement, mais qui relève des principes habituels d’accueil ».

Les effectifs sont stables avec 715 collégiens répartis sur 27 classes : sept classes de 6e, sept de 5e, sept de 4e et six classes de 3e, avec 26 à 28 élèves par classe. L’équipe enseignante reste également stable : « Nous avons 52 enseignants, dont deux en formation. »

Concernant les projets de l’année, le questionnement est au centre des réflexions. Des activités seront mises en place dans le respect des gestes barrières « le chant chorale et son spectacle de fin d’année ont été pensés autrement. La représentation sera filmée et proposée à la découverte aux familles via internet. Ce sont des activités fédératrices et fortes de sens qui permettent à de nombreux jeunes d’exprimer leur part de talent qu’ils n’ont pas forcément l’occasion d’exprimer dans d’autres apprentissages. »

Développer les activités exterieures

L’équipe enseignante a aussi le souhait de développer les temps d’activités extérieures « en pensant autrement les temps d’éducation physique et sportive, tout en respectant le port du masque. Nous voulons aussi aller à la découverte de notre environnement proche avec, par exemple, des marches culturelles sur la commune ». La crise sanitaire donne l’occasion à l’équipe de faire bouger les frontières de l’enseignement.

« Il faut se sentir libre d’innover pour que les enseignements restent intéressants. La confiance entre chacun des acteurs de l’établissement, enfants, parents, professeurs, personnels, sera au cœur de la réussite de l’année. On s’y prépare », évoque Pascal Roussel. Cette année, les sixièmes seront accueillis non-accompagnés de leurs parents, « c’est à l’équipe de leur apporter la force par la qualité de notre accueil ». La rentrée s’affiche donc dans la sérénité « la période, après le confinement, a été un véritable champ d’exploration de ce qui est possible de faire, et a permis de préparer aussi cette rentrée». Des points d’eau ont été ajoutés pour permettre le lavage des mains plus fréquent avant le passage au self, ce temps méridien a été aménagé, les circuits de passage aux toilettes ont été revus, la répartition des groupes classes sur la cour a été repensée. « Nous renforcerons aussi, dès la rentrée, les automatismes des élèves quant à l’utilisation des outils informatiques, pour être prêts à un éventuel reconfinement. »


Vendredi 28 août : rentrée de l'équipe éducative

Professeurs et membres du personnel d'éducation ou d'administration sont déjà au travail et préparent activement la rentrée des élèves.

rentree_profs.jpg


LogoOF.jpgMercredi 26 août - Carole SAUVAGE

Ille-et-Vilaine. Les chefs d’établissement catholiques font leur rentrée

Ce mardi 25 août, l’Enseignement catholique d’Ille-et-Vilaine organisait son assemblée générale de rentrée des chefs d’établissement au collège-lycée Assomption, à Rennes. L’occasion de faire le point sur ses spécificités.

chefs_etablissements.jpg

« Nous avons la conviction qu’il faut s’adapter au monde d’aujourd’hui. Il est important de savoir qui nous sommes, mais aussi de regarder comment nous évoluons. Faute de quoi, nous ne répondrons plus aux besoins éducatifs des élèves. » Michel Pellé, le directeur diocésain de l’enseignement catholique d’Ille-et-Vilaine a introduit, mardi 25 août, la réunion de rentrée de l’enseignement catholique du département.

Rentrée sous le signe de la Covid-19

Près de 400 personnes étaient réunies au collège lycée Assomption, à Rennes. Parmi elles, les directeurs d’établissements (252 écoles maternelles et primaires, 47 collèges et 33 lycées), les personnels de la direction diocésaine de l’enseignement catholique, l’Union départementale des organismes de gestion des écoles catholiques ainsi que l’Association des parents d’élèves.

L’occasion pour eux, tous, masques sur le nez et séparés chacun par un mètre de distance, de faire un point sur les priorités éducatives de cette rentrée scolaire. En premier lieu les préconisations sanitaires à mettre en place pour lutter contre la propagation de Covid-19. « On appliquera bien sûr à la lettre la circulaire de rentrée du ministère de l’Éducation nationale (port du masque, distanciation sociale, aération des locaux, gestes barrières, etc.), assure le directeur. Avec des adaptations selon les particularités de chaque établissement. […] Nous favorisons une reprise en présentiel pour tous les élèves. »

Parler d’écologie et valoriser l’enseignement professionnel

« Une large place dans nos enseignements sera faite à l’écologie intégrale », poursuit le directeur. Ce dernier s’appuie, pour ce faire, sur la lettre, consacrée aux questions environnementales, envoyée par le Pape François aux évêques en 2018. « Nos jeunes d’aujourd’hui sont les adultes qui façonneront la société de demain. Ils doivent être attentifs à leur environnement. »

Autre ambition énoncée pour l’année 2020-2021 : valoriser l’enseignement professionnel. « Il peut être une voie de réussite pour certains élèves. Il faut qu’on le mette davantage en avant. » Des jeunes devraient venir témoigner dans plusieurs classes à cette fin et des nouvelles formations ouvriront. À titre d’exemple, un bac pro sécurité au lycée Fougères. Michel Pellé en a également profité pour annoncer l’ouverture d’un collège catholique à Cesson-Sévigné à la rentrée 2021. Sans donner davantage de précisions.

Ce sont, au total, plus de 85 000 jeunes qui feront leur rentrée, le 1er septembre prochain, dans les établissements catholiques d’Ille-et-Vilaine. Soit 42 % de l’ensemble des élèves bretilliens.


Date de création : 10/10/2020 . 08:47
Catégorie : -
Page lue 66 fois