Le CDI
INFOS PRATIQUES
ESPACE DES PARENTS

talent.jpg

 Découvrez leurs dernières créations.


Archives

icone_isfec.jpg

Visites 2018-19

 53313 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.college-st-yves.org/data/fr-articles.xml

14-18 à L'Antichambre

humanite1.jpg

 

« Car c'est bien d'humanité dont nous parlons », un spectacle de la Compagnie Les yeux fermés, interprété par Yannick Boulanger.

Victor Bruneau est un jeune paysan vivant en Mayenne. Quand la guerre éclate, il est envoyé au front. Il raconte son expérience dans les tranchées sur un ton humoristique mêlé à des scènes de jonglerie.

   Ce spectacle a été agréable à regarder et a permis de nous instruire davantage sur les conditions de vie des soldats lors de la guerre 14-18. Le spectacle est raconté d'un ton léger sur une note comique. Le personnage principal -Victor- est attachant et interprété par Yannick Boulanger . Il a lui-même écrit la pièce en s'inspirant de son arrière-grand-père. La pièce est un monologue.

   Ce qui nous a plu c'est que l'acteur rentrait à la perfection dans son personnage et nous a fait rire. L'histoire est touchante car Victor est jeune et encore un peu insouciant. Les objets d'époque ou répliques rendaient le spectacle d'autant plus intéressant. En revanche le rythme moins soutenu à la fin nous a déplu. Quelques moments plus tristes venaient casser l'ambiance joyeuse du début.

   Dans l'ensemble , le spectacle était très agréable à regarder malgré certaines longueurs.

Maxendre, Léna, Nicolas et Mathilde

 

 humanite2.jpg

L'histoire de son ancêtre

 

   Yannick Boulanger, comédien de la Compagnie Les yeux fermés, a joué le spectacle « car c'est bien d'humanité dont nous parlons ».

   C'est l'histoire de Victor, l'arrière-grand-père du comédien, un paysan tranquille qui vit dans un petit village en Mayenne. Un jour la guerre éclate mais Victor n'a pas l'âge requis pour y aller. Deux ans plus tard, il part à la guerre et rencontre des personnages différents. Il est confronté à de multiples péripéties.

   Nous avons bien aimé ce spectacle car le comédien était drôle, il avait un accent amusant. Cette pièce était émouvante car elle nous faisait ressentir les émotions d'un soldat pendant la Première guerre mondiale. La comédie nous a diverti avec sa jonglerie et sa musique. A la fin du spectacle nous avons pu lui poser des questions sur la réalisation du spectacle.

Solenn et Coline

 humanite4.jpg

 

La pièce de Yannick Boulanger

    Le vendredi 23 novembre, le niveau 3ème est allé voir le spectacle « Car c'est bien d'humanité dont nous parlons », de la compagnie Les yeux fermés, joué par Yannick Boulanger qui interprétait Victor Bruneau, son arrière-grand-père à qui il voulait rendre hommage.

Dans son spectacle , il présente l'histoire d'un paysan mobilisé pour la guerre. Il met en scène deux autres personnages : Mohammed, un zouave, et Enrico, l'ami jongleur de Victor. Il dénonce les conditions de vie des soldats, la barbarie humaine, les mutineries et le désespoir.

   Nous avons bien aimé ce spectacle car le comédien mettait en scène son ancêtre et était bien dans la peau de son personnage. Aussi, certains objets utilisés dans la mise en scène provenaient de la Grande Guerre, ce qui rajoutait de la réalité, par exemple le casque, la brosse à boutons et le carnet.  Le comédien arrivait, grâce au son de sa voix, aux expressions de son visage, à nous faire ressentir certains sentiments tels que la joie, la tristesse, la peine.

Nous recommandons d'aller voir ce spectacle !

Louise, Maëlle, Béryl et Eric

humanite5.jpg

Des champs aux tranchées, le récit de Victor Bruneau

 

   Le 23 novembre à Mordelles, nous avons assisté à une représentation de la Compagnie Les yeux fermés. Ce spectacle s'intitule « Car c'est bien d'humanité dont nous parlons ». Il est écrit et interprété par Yannick Boulanger.

   Le spectacle raconte la vie de l'arrière-grand-père du comédien : Victor Bruneau. On découvre la vie de Victor avant la guerre : son lieu de vie et ses loisirs. Ensuite nous sommes transportés dans les tranchées avec lui.

   Nous avons été impressionnés par ses talents de jonglerie. Le comédien a réussi à nous transmettre ses sentiments sur la vie des poilus. Nous avons beaucoup aimé pouvoir échanger avec lui. Cela nous a permis de mieux comprendre sa motivation et son parcours. Il a réussi à nous parler d'un sujet sérieux avec humour.

Amélie, Maëva, Victor et Teddy

humanite3.jpg

 


Catégorie : -
Page lue 92 fois

A l'attention des élèves de 6e, 5e et 4e

Pene.jpg

Nouveautés du site
(depuis 10 jours)
L'actu des Ateliers et des classes
Calendrier

la-vie-scolaire.fr : connexion

vie_scolaire.jpg


noel.jpg


icone_collecte.jpg

Besoin d'aide ?

Site de Mathilde NOËL, psychologue, animatrice du Point d'écoute

cabinet_psy.jpg

Vous êtes ici :   Accueil » "Car c'est bien d'humanité dont nous parlons"